}}

Un aperçu du Grand Prix de Chine avec les ingénieurs de Renault Sport F1, Rémi Taffin, Cyril Dumont, Ricardo Penteado, Laurent Debout et Thierry Salvi.

La piste de 5,451 kilomètres impose des contraintes modérées aux moteurs. Si l’interminable ligne droite oblige le V8 à délivrer sa pleine puissance durant une longue période, le reste du circuit se compose de seize virages moyens ou serrés qui se traduisent par une exploitation du moteur à des régimes relativement bas.

Retour en haut